Garagiste, en quoi ça consiste ?

Le garagiste est un mécanicien automobile installé à son compte.

Il reçoit les clients, établit un diagnostic et établit un devis avec la nature et le coût des interventions à réaliser.

Il gère le planning des réparations et répartit le travail au sein d’une équipe plus ou moins étoffée.

Il participe aux interventions sur les véhicules, conseille les mécaniciens sur les opérations complexes, vérifie que les temps d’intervention sont respectés…

Comme tout chef d’entreprise, il gère un budget, négocie avec ses fournisseurs, met en place de nouvelles offres pour la clientèle.

Rigueur, bon relationnel et capacités de management lui sont nécessaires.

Les missions d’un garagiste :

  • Réparer les pannes
  • Remplacer les pièces usées et les composants cassés
  • Démonter et remonter les pièces du véhicule.
  • Tester le véhicule afin de vérifier que le problème est résolu
  • Effectuer les activités d’entretien ordinaire du véhicule

Les compétences :

Le garagiste doit avoir les qualités humaines suivantes :

  • Sens du contact
  • Sens de l’accueil
  • Avoir une bonne condition physique
  • Etre consciencieux et habile de ses mains

De plus, il doit également avoir des compétences professionnelles particulières :

  • Des connaissances de tous les nouveaux équipements
  • Maîtrise des règles de sécurité
  • Capacité d’adaptation aux nouveaux véhicules
  • Maîtrise des outils de diagnostic

 

Ce métier vous intéresse ? Contactez VAST RH pour en parler !

En savoir plus

Le salaire moyen d’un garagiste :

En général, on débute sa carrière entre le SMIC et 1800 euros brut par mois, et on peut espérer gagner entre 4000 et 5000 euros brut en fin de carrière.

Les revenus du garagiste peuvent être très variables selon la taille et la localisation de son garage, le dynamisme de son activité…

Formations & Diplômes pour devenir garagiste :

Le poste de garagiste est accessible avec un diplôme de niveau CAP ou équivalent.

Pour gérer son entreprise, le garagiste doit obligatoirement :

– posséder un CAP, un Bac Pro ou un BTS en mécanique automobile ou justifier de 3 ans d’expérience professionnelle dans le même domaine.

– s’inscrire au Répertoire des Métiers de la Chambre de Métiers de son département.

Un certain capital est également nécessaire avant d’envisager de se mettre à son compte.

 

Ce métier vous intéresse ? Contactez VAST RH pour en parler !

En savoir plus

0